La révolution sera proche

Par Sylvain, le 21 avril 2010 à 07:46.

Avez-vous déjà entendu parler de la Near Field Communication (NFC), ou en Français, la communication en champ proche ? Si cet acronyme vous est étranger, il ne le sera plus pour longtemps. En effet, cette technique d’échange de données sur une courte portée intéresse beaucoup Apple, qui songe à l’intégrer à ses appareils.

La NFC permet donc à deux appareils de s’échanger des informations lorsqu’ils sont rapprochés. Cette technologie est une amélioration de la radio-identification (RFID), dont beaucoup d’entre nous se servent tous les jours, par exemple lors de l’utilisation d’une carte de transport électronique (Paris, Lyon, etc.), où il suffit de présenter sa carte devant un lecteur, sans avoir parfois besoin de la sortir de son portefeuille. Là où un périphérique RFID est soit un lecteur, soit un émetteur, un périphérique NFC peut être les deux à la fois, ce qui permet à l’appareil contenant un tel équipement de remplir trois tâches principales : être utilisé comme carte à puce sans contact, lire des étiquettes électroniques (sur une affiche publicitaire, un magasine, un colis, une carte de visite, etc.), et échanger des informations avec un autre périphérique.

Les avantages de la NFC sur le Bluetooth sont multiples. Tout d’abord, la portée est très faible, de l’ordre d’une dizaine de centimètres. Ainsi, il n’y a aucun risque que des informations soient échangées à l’insu de l’utilisateur. Ensuite, la NFC ne nécessite pas de configuration, ni même d’alimentation pour certaines tâches. Comme une carte à puce, tout fonctionne donc sans réglage, et un téléphone équipé de la NFC pourra par exemple être utilisé comme carte de crédit même s’il est éteint. Enfin, le système est très rapide. En effet, là où il faut en moyenne six secondes pour établir une connexion Bluetooth, une connexion NFC ne demande qu’un dixième de seconde.

Quelles seraient donc les utilisations possibles pour Apple ? La réponse est simple : toutes. Plusieurs brevets de Cupertino publiés récemment montrent qu’Apple songe à implémenter un système extrêmement complet et sophistiqué dans son téléphone, disposant de la technologie NFC, mais aussi d’autres composants très intéressants.

Sur le schéma ci-dessus, quatre éléments principaux sont mis en valeur : la caméra, que l’on connaît déjà (46), la technologie NFC (44), un capteur biométrique (45), et un scanner (48). Grâce à ces quatre équipements ainsi qu’un logiciel nommé POP (Point of Purchase, point de vente), l’iPhone serait le terminal parfait pour gérer les ventes d’un magasin, de la scannérisation des produits jusqu’au paiement grâce à d’autres périphériques NFC.

Le logiciel présenté par Apple est si sophistiqué qu’il serait capable de remplacer totalement la caisse d’un magasin, avec la possibilité d’ajouter une « housse » au téléphone, qui serait équipée d’un lecteur de carte de crédit physique, ou de laisser le client scanner lui-même ses produits grâce à son propre iPhone.

Mais bien sûr, les possibilités du système ne s’arrêtent pas là. Grâce à la NFC, l’iPhone et les autres périphériques d’Apple vont pouvoir contrôler toute machine qui sera doté d’une puce NFC, et deviendra une télécommande universelle extraordinaire, puisque personnalisable à souhait en fonction de l’appareil utilisé. Comme la portée du système est très courte, la synchronisation de deux appareils ne nécessitera pas de procédure de sécurité : il suffira juste d’approcher son iPhone de la machine à contrôler pour que les deux périphériques se reconnaissent et puissent échanger des informations.

Apple montre dans son brevet beaucoup de types d’appareils que l’iPhone pourrait contrôler. Par exemple, on peut trouver un ordinateur, un lecteur DVD, une Xbox, une porte de garage, un interrupteur pour lampe, une télévision, un système de sécurité pour maison, une Apple TV, un projecteur vidéo, ou encore une imprimante…

Bien plus performant qu’une télécommande, l’iPhone pourrait alors utiliser ses propres ressources pour contrôler un autre appareil. Par exemple, ses différents capteurs pourraient permettre de le transformer en volant pour voiture, en télécommande 3D, etc.

Et, au delà du simple contrôle, Apple prévoit des possibilités d’échanges entre l’iPhone et par exemple un ordinateur. L’iPhone serait alors bien plus pratique qu’une clé USB : il suffirait sur l’ordinateur de faire un clic droit sur le fichier à transférer, sélectionner une option de type « Envoyer à l’appareil mobile… », puis rapprocher le téléphone de l’ordinateur pour récupérer automatiquement le fichier. Et vice-versa, vers un ordinateur ou encore une imprimante !

Enfin, Apple envisage bien sûr de transformer son téléphone en ticket ou carte électronique, et nous donne quelques exemples de l’application d’une telle technologie à la vie de tous les jours. Bien évidemment, l’iPhone serait capable de se transformer en carte de crédit ou en carte de transport, mais également en toute sorte de carte à puce ou de ticket habituellement doté d’un code-barres ou d’un numéro d’identification. Dans les schémas suivants, nous pouvons voir l’utilisation d’un iPhone dans le cadre d’une d’hôtel nécessitant habituellement une carte électronique pour ouvrir la porte de sa chambre, ainsi que l’utilisation du téléphone pommé pour accéder à un concert grâce à un ticket électronique.

Depuis quelques semaines, les brevets d’Apple au sujet de la communication en champ proche apparaissent en nombre. Grâce à une technologie très simple et peu coûteuse, Cupertino pourrait simplifier de très nombreuses tâches de la vie de tous les jours. Mais si le projet est ambitieux, il ne faut pas oublier qu’un problème majeur subsiste : les appareils déjà équipés de la NFC sont très peu nombreux. Il faudra donc qu’Apple effectue un grand travail de publicité en équipant d’abord tous ses produits de cette technologie et en poussant au maximum les possibilités de ce nouveau système, afin que les autres constructeurs soient séduits et adoptent la NFC à leur tour. Nous ne savons bien sûr pas si le prochain iPhone, attendu cet été, sera équipé d’une puce NFC, ou s’il faudra attendre l’année prochaine ou même l’année suivante. Mais il est aujourd’hui certain qu’Apple travaille très dur sur cette technologie, avec la publication de plusieurs brevets très détaillés, parfois longs de nombreuses dizaines de pages, et il serait très étonnant que cela n’aboutisse à rien. Affaire à suivre…

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s