L’iPhone d’Apple devient le numéro deux des mobiles en France devant Nokia

L’iPhone d’Apple est le numéro deux des ventes de mobiles en France, détrônant Nokia. Un bon score obtenu grâce à la fin de l’exclusivité des ventes détenue par Orange depuis 2007.

L’iPhone semble être devenu le chouchou des mobinautes français, malgré les incidents liés à l’implosion de quelques-uns de ces terminaux révélés cet été. Selon une étude du cabinet GfK, relayée par l’AFP, l’iPhone d’Apple s’attribue la deuxième place des ventes de mobiles en France, derrière Samsung. La firme de Cupertino ravit ainsi la deuxième marche du podium à Nokia.

Fin juillet, l’iPhone s’est octroyé une part de marché, en valeur, de l’ordre 25%, contre  19,6% pour le constructeur finlandais Nokia, et 27% pour Samsung, toujours leader sur le secteur français. L’AFP ne précise pas le nombre de combinés Apple qui ont été écoulés en France durant cette période.

Le succès rencontré par l’iPhone, par rapport à ses concurrents reposent sur deux atouts clés. Malgré un prix de vente élevé, même couplé à un forfait mobile dédié d’un opérateur, l’iPhone a su démocratiser l’accès à l’Internet mobile et a accolé son terminal à une plate-forme de téléchargement d’applications dédiée à son appareil, l’AppStore, qui mixe applications payantes et gratuites, pour fidéliser le mobinaute et sans cesse raviver ses besoins. A la mi-juillet, l’AppStore proposait 65 000 applications. A cette même date le kiosque d’Apple avait atteint les 1,5 milliard d’applications téléchargées.

Autre atout de taille pour justifier cette forte implantation de l’iPhone en France : contrairement à l’Allemagne, au Royaume-Uni ou aux Etats-Unis, le terminal de la marque à la Pomme est proposé par les trois principaux opérateurs mobiles français (Orange, SFR et Bouygues Telecom) depuis avril 2009, suite à la décision du Conseil de la Concurrence de casser le monopole d’Orange sur la ventes des iPhone, détenu par l’opérateur depuis novembre 2007. Aux Etats-Unis, l’iPhone est exclusivement proposé par AT&T et pat T-Mobile en Allemagne.

Toutefois, au niveau mondial, l’iPhone rencontre un succès un plus mitigé. Sur le marché des smartphones, Nokia est toujours numéro un avec une belle part de marché de 45% au deuxième trimestre. Suivent ensuite RIM et ses BlackBerry (18,7%) et Apple, qui arrive troisième, avec ses iPhone 3G et 3G S (13,3%).

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier spécial : L’effet iPhone 3G S

Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s