Hier soir, les adeptes lillois de Twitter ont twunché au japonais

samedi 15.08.2009, 04:43 La Voix du Nord

 Autour de sushis, les amateurs de nouvelles technologies étaient réunis pour le premier Twunch. PHOTO PASCAL BONNIERE Autour de sushis, les amateurs de nouvelles technologies étaient réunis pour le premier Twunch. PHOTO PASCAL BONNIERE

|  NOUVELLES TECHNOLOGIES |

Hier soir avait lieu le premier Twunch lillois. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour cet événement. Mais au fait, c’est quoi un Twunch ?

Si de pareilles rencontres ont déjà eu lieu en Belgique (son lieu de naissance) et à Paris, hier c’était le premier Twunch organisé à Lille. Twunch ? Un néologisme né de la contraction de Twitter (réseau de microblogging) et de lunch (déjeuner). À l’origine de ce rendez-vous dans un restaurant japonais du centre-ville, on trouve Julien Lecomte alias Freeman59, 28 ans, fan d’informatique, de nouvelles technologies, de blogs. «  L’objectif de la soirée est de passer du virtuel au réel, de rencontrer IRL (in real life) les personnes avec qui on partage la même passion grâce à Twitter . » Twitter, un réseau social de microblogging qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages de 140 caractères maximum par internet ou par SMS.

//

Hier soir, près d’une cinquantaine de personnes étaient présentes. «  Une réussite et une surprise. On est au mois d’août. À Paris, le mois dernier, ils étaient une petite trentaine… Ce soir, certains viennent de Calais, de Belgique », explique réjoui Julien. Autour de lui, des passionnés d’informatique qui ont connu Julien par son blog consacré… à l’actualité des nouvelles technologies. Parmi eux, Christophe qui utilise Twitter pour faire de la veille technologique, à savoir suivre l’actualité de ces technologies.

À une autre table, Hervé, Antoon ou Florent ont choisi de venir pour mettre un visage sur le pseudo des personnes avec qui ils sont en contact via Twitter.

Ils ont d’abord voulu découvrir Twitter, avant de chercher à comprendre le phénomène. « Et puis avec Twitter, y a peu d’infos personnelles comme « j’ai acheté du pain » ou « je vais faire mes courses ». Sur Twitter, c’est du sérieux ! » lance Hervé.

Lille a déjà été le théâtre d’autres actions Twitter avec notamment le Twistival, une soirée lors de laquelle les fonds récoltés étaient reversés à une cause humanitaire défendue par Twitter. Prochainement un « Chtwestival », le pendant ch’ti au Twistival, sera organisé au profit d’une association locale. •

YANN LAUMOND

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s